© 2023 by Sarah Lane. Proudly created with Wix.com

Na Mata (série en cours)

Février 2016 - Paris / Sao Paulo - Sao Paulo / Rio

 

Ce n’est pas un déclic, c’est une rencontre.

La Mata Atlantica c’est la beauté qui cogne aux yeux. Pure et morcelée.

Le massacre du couloir vert, plus grand réservoir de biodiversité au monde, non plus comme un lieu commun, un banal récit ou une étude statistique, mais comme une réalité qui provoque des images glaçantes.

Impossible alors d’échapper à l’idée que la vie est menacée.

 

C’est de cette menace, de cette précarité, dont il est question dans NA MATA.

Il est question d’une attention précise, proche de la fascination, pour des formes végétales qui deviennent des sujets flottants dans un paysage décomposé / recomposé. 

La Mata Atlantica résonne à travers la fragilité des calques, la finesse du trait, l’effacement, mais aussi le foisonnement, la multiplication des textures.